NOUS NE SOMMES PAS DES MAGICIENS

  

   Photo Pierre Ciot pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Lors du dernier Comité Régional de l'Habitat (CRH) qui s'est tenu le 25 mars, nous n'avons pas pu faire autrement que d'exprimer notre désapprobation. En 2014, pour 8 275 logements agréés (dont 6 619 PLAI/PLUS), nous avons consommé 35,7 millions d'euros de crédits de l'Etat. Pour 2015, l'objectif affiché au départ était le doublement de la production soit 16 000 logements. Faisant preuve de réalisme, M. le Préfet Michel Cadot a bien voulu ramener cet objectif à 12 500 logements avec une enveloppe de même niveau que l'année 2015 soit 35,7 millions. Surprise, surprise à la lecture des crédits, nous découvrions que la loi des finances gelait arbitrairement 12,6 millions sur cette enveloppe ! Au final, en 2015, nous devrions donc produire 150% de la production 2014, avec 65% des financements. Serions-nous des magiciens ?

 

 

Bernard Oliver, président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

LE RENDEZ-VOUS

L'ASSOCIATION REGIONALE EN ORDRE DE MARCHE POUR 2015

 

L'Association régionale a entériné son plan d'action pour 2015. Trois dossiers importants à l'ordre du jour : l'élaboration des contrats de ville, le nouveau PNRU et le volet promotion de la Charte régionale d'engagement pour le logement

Le Conseil d'Administration de l'Association régionale, qui s'est réuni le 13 mars dernier, a entériné son programme d'actions pour l'année à venir. Outre les réunions thématiques récurrentes que l'AR Hlm PACA & Corse propose tous les ans à ses membres (les "Clubs", les "Ateliers", les rencontres du réseau régional des acteurs de l'habitat) et les services aux adhérents (SVP professionnel, ingenierie de montage des dossiers...), trois actions spécifiques présentent cette année des enjeux majeurs pour le mouvement Hlm.

L'Association régionale met en place un accompagnement et un suivi pour l'élaboration des contrats de ville. Les projets de rénovation urbaine, les conventions de gestion urbaine de proximité et la politique des inter-communalités concernant la gestion de la demande et les attributions, sont bien évidemment des sujets majeurs pour l'AR Hlm dans son plan de charge 2015.

 

La Charte régionale d'engagement pour le logement va mobiliser l'AR Hlm PACA & Corse sur de nombreux sujets

L'accompagnement du nouveau plan national de rénovation urbaine sur l'ensemble de la région et plus particulièrement à Marseille va être tout aussi important, notamment dans la mise en place des démarches inter-organismes pour gérer les relogements nécessaires. Enfin, le volet promotion du logement social de la Charte régionale, signée par tous les professionnels à l'initiative du Préfet Cadot, va mobiliser les services de l'AR Hlm PACA & Corse sur de très nombreux sujets, le Palmarès de l'Habitat (avec la DREAL), le film sur la réhabilitation  thermique du patrimoine, le concours Bas Carbone ou la valorisation des métiers dans le cadre du protocole sur les emplois d'avenir (Contact Philippe Oliviero)

 


LES BRÈVES

Médiation sociale urbaine à Marseille : c'est parti !

Conformément à la convention partenariale signée le 1er mars 2015 entre l'Etat, l'AR Hlm PACA & Corse et six bailleurs sociaux, la

première tranche du dispositif de médiateurs sociaux est entrée en phase opérationnelle. Depuis le 16 mars dernier, 29 médiateurs interviennent dans 13 quartiers marseillais

 

 

 

 

(avec 23 résidences Hlm), pour assurer des missions de proximité et garantir une tranquillité publique et résidentielle. Une seconde tranche est en cours d'élaboration.

(Contact Florent Léonardi)

 

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

Contingent préfectoral et DALO dans les Alpes-Maritimes

Dans le cadre des échanges avec l'Etat sur le contingent préfectoral dans les Alpes-Maritimes Sébastien Humbert, Sous-Préfet à la Ville a organisé le 11 mars une séance de travail partenariale consacrée au DALO. La rencontre, très constructive a permis aux bailleurs, à la DDCS, à l'équipe d'instructeurs du PACT, à l'Association GALICE, comme au Président de la Commission de médiation de mieux comprendre les modalités respectives de fonctionnement. (Contact Pascal Gallard)

 

Des nouvelles du Club régional Maîtrise d'Ouvrage

Notre partenariat avec la Maison de l'Architecture Villa Romée s'est à nouveau concrétisé le 20 mars aux Arcs par un Club Maîtrise d'Ouvrage où ont été abordées les 70 mesures de simplification récemment adoptées par le gouvernement mais aussi la maquette numérique, nouvel outil des acteurs de la construction et de la gestion immobilière. Ce fut également l'occasion d'accueillir Cécile Sémery, experte nouvellement arrivée à l'Union sociale pour l'habitat, qui accompagnera les réflexions du club. Prochaine séance le 12 juin à Saint-Maximin. (Contact Pascal Gallard)

 

 

 

 

 

L'ENTRETIEN

MARIE LAJUS : "NOUS ATTENDONS DES BAILLEURS UN VERITABLE ENGAGEMENT"

Marie Lajus est Préfète à l'égalité des chances dans les Bouches-du-Rhône depuis septembre 2012. Au coeur de l'élaboration en cours des contrats de ville, elle attend un partena-riat total et global des bailleurs. Elle se félicite de la collaboration qui s'est instaurée, sur la gestion des contingents comme sur la mise en place de médiateurs sociaux, à laquelle l'AR Hlm PACA & Corse et l'USH ont grandement contribué.

Photo Michel Couartou pour

l'AR Hlm PACA & Corse

Les contrats de ville sont en ce moment en cours d'élaboration. Qu'attendez-vous des bailleurs sociaux ?

Les bailleurs sociaux, pour bénéficier de l'éxonération de TFPB, vont devoir être signataires de ces contrats de ville. Cela signifie que nous attendons de leur part un véritable engagement, et cela sur trois points essentiels : sur le projet urbain, sur l'accompagnement social et sur la politique de peuplement. En clair, cela veut dire que nous voudrions que les bailleurs soient partie prenante d'une politique globale que nous déclinerons ensuite quartier par quartier. Le travail mené par la plateforme de relogement pour les opérations de renouvellement urbain devra être élargi par ailleurs à tous les ménages pour arriver à une véritable mutualisation des logements entre bailleurs.

Quelle est la situation aujourd'hui dans la gestion des cintingents et l'attribution de logements aux ménages dits "DALO" ?

Nous avons beaucoup progressé ces dernières années, en partenariat avec les bailleurs, sur la gestion des contingents. Il faut que nous arrivions à injecter encore plus de souplesse dans le dispositif, pour mieux adapter ces contingents à la demande réelle. Les ménages DALO sont majoritairement à la recherche de T4 ou de T5, alors que la production actuelle est très concentrée sur des T2 ou des T3. Nous étudions, avec les délégataires des aides à la pierre, la possibilité de faire varier les montants de subventions selon les tailles des logements. Une expérimentation est en cours avec MPM.

Des médiateurs sociaux se mettent en place dans certains quartiers à Marseille. C'est un dispositif pilote. A-t-il vocation à se déployer ?

C'est un chantier exemplaire par la collaboration et le partenariat qui se sont instaurés entre l'Etat et les bailleurs. L'Association régionale a pris une large part dans cette réussite. Depuis début avril, des médiateurs sociaux sont présents dans 14 cités à Marseille et nous espérons atteindre une quarantaine de cités sur la ville. Contrairement au reste de la France, nous ne sommes pas parvenus, ici, à convaincre les collectivités locales de participer au financement. Mais nous allons faire la preuve, avec cette première expérimentation, que ces médiateurs sont déterminants pour le bien-vivre de ces quartiers. Nous espérons bien en 2016 arriver à impliquer les collectivités (Ville de Marseille, Conseil Général, MPM, Région PACA

 

 

Diplômée de Normale Sup et de Sciences Po Paris, Marie Lajus a commencé sa carrière en 1999 comme Commissaire de Police à Vitry-sur-Seine, puis à la Brigade de Protection des Mineurs à la PJ de Paris et à l'Office de lutte contre la Cybercriminalité en 2005.

Responsable de la Communication à la Préfecture de Police à partir de 2006, Marie Lajus devient Directrice de la Prévention et de la Protection à la Maire de Paris en 2009.


LES BRÈVES (suite)

Association de bailleurs

Quatre bailleurs sociaux (Alliade, Logirem, ICF

Sud-Est et SNI) se sont associés pour bâtir ensemble un cahier des charges de construction et lancer un appel à candida-

tures pour la réalisation 

sur quatre ans de 600 logements minimun. Objectif : faire baisser les coûts de production en mutualisant les dépenses et notam-ment la phase amont de conception. 

 

Le lauréat est le groupement GFC Construction/AtelierThierry Roche architecte. Les premiers chantiers pourraient démarrer avant la fin de l'année.

(Philippe Oliviero)

 

 

 

 


 

ACTU REGIONALE (suite)

José Balarello nous a quittés

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès fin février de José Balarello, ancien Sénateur des Alpes-Maritimes et ancien Président de Côte d'Azur Habitat, mais également membre pendant près de 20 ans de notre conseil d'administration.

C'est une figure marquante du logement social qui nous a quittés dont le côté précurseur et visionnaire mais aussi l'engagement et les convictions resteront  présents dans l'esprit de tous.

 

Déménagement

A partir du 15 mai 2015, le Logis Méditerranée déménage pour s'installer à la Résidence Hyde Park au 180, avenue Jules Cantini dans le 6ème arrondissement de Marseille

 

 

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Philippe Oliviero, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Pascal Gallard, Florent Léonardi, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Photo de tétière : Le Tellier pour l'AR Hlm PACA & Corse

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

GUIDE AMIANTE    

 

Guide des bonnes pratiques : une nouvelle avancée dans l'implication de l'Association régionale, depuis plus de 10 ans, face au risque "Amiante" 

 

Face au problème de l'amiante, particulièrement sensible dans notre région, l'AR Hlm PACA & Corse s'engage dès janvier 2004, et dès lors, s'adapte à l'évolution des enjeux ou des besoins des maîtres d'ouvrage sociaux.

Initiée dans le cadre d'un cycle d'information et d'échanges "Santé et Logement", la démarche de sensibilisation au risque de l'amiante dans le patrimoine Hlm est relancée en 2005 avec la mise en oeuvre du programme national de rénovation urbaine.

 

Le 20 janvier 2010, pour remédier au blocage du projet des Flamants à Marseille par la découverte de sources insoupçonnables d'amiante, une réunion exceptionnelle, sous l'égide de l'AR Hlm PACA & Corse, avec l'expertise de l'USH, vise à apporter un appui spécifique à 13 Habitat et organiser la solidarité du mouvement Hlm local pour les relogements induits.

Le 22 juillet 2010, face à la recrudescence des projets régionaux de rénovation urbaine "victimes" de l'amiante, l'AR Hlm PACA & Corse rencontre avec plusieurs maîtres d'ouvrage sociaux concernés, M. Michel Sappin, Préfet de Région, Préfet des Bouches-du-Rhône et Délégué Territorial de l'ANRU pour la mise en oeuvre d'une procédure d'urgence dans le cadre de l'ANRU. L'ARS est missionnée pour l'animation d'une démarche partenariale associant DREAL, DIRECCTE et l'Association régionale pour une solution technique d'urgence et une prévention efficace.

Si au final, seul un modus operandi se bornant à reprendre la réglementation en vigueur est diffusé par l'ARS, la démarche a permis de mieux cerner la problématique dans le logement social et de mieux appréhender les axes d'intervention.

Début 2014, sur une sollicitation de la Carsat Sud-Est relayée par Erilia, un groupe régional de référents Hlm "Amiante" est constitué. Un cycle de capitalisation et d'échanges est co-animé par l'AR Hlm PACA & Corse et la Carsat Sud-Est, avec la participation de la DIRECCTE et de l'OPPBTP, ainsi que l'appui de l'USH ; trois séances ont été consacrées aux phases de conception, réalisation, entretien et maintenance.

 

Au final, un réseau d'acteurs est constitué et un guide partenarial des bonnes pratiques est formalisé pour une prévention efficace, en synthétisant les préconisations fondamentales au regard de la réglementation applicable.

Prochaine étape : la mise en oeuvre d'une démarche spécifique dédiée à la communication aux locataires et à la formation des personnels Hlm. (Contact Florent Léonardi)


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 

23 avril

CA du Giget

CA de Losfor

20 mai

Atelier Accession à Aix

22 mai

CA de l'Association régionale à Aix

2 juin

Rencontre annuelle

AR Hlm/Caisses d'Epargne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 juin

Club Maîtrise d'Ouvrage

16 juin

réunion régionale Emplois d'Avenir en Préfecture 13

19 juin

Palmarès de l'Habitat en Préfecture 13

23 juin

AG de l'AR Hlm PACA & Corse à Mougins (06)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24 juin

réunion régionale informatique et libertés

à Aix

3 juillet

Réunion régionale SNE/article 97 loi ALUR

à Aix-les-Milles 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici