RECORD HISTORIQUE BATTU

  

Photo Robert Ayache pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Les chiffres provisoires que nous avions en décembre le laissaient prévoir mais c'est désormais confirmé : la production de logements sociaux dans la région PACA en 2016 a largement dépassé celle de 2015 (qui avait déjà installé un record historique) pour s'établir à 12 602 agréments.  C'est une performance dont nous pouvons être tous fiers car elle n'a été possible que grâce à la mobilisation de tous les acteurs de la chaîne de production. En 10 ans, nous avons multiplié par quatre la production annuelle. Les bailleurs peuvent se réjouir de voir leur implication et leur investissement à construire se concrétiser à un si haut niveau. Les services de l'Etat et des collectivités avec lesquelles nous travaillons inlassablement jour après jour peuvent également être satisfaits de l'efficacité de notre partenariat. Et bien sûr, je ne saurais oublier les élus dont la volonté est chaque jour plus présente à nos côtés. Mention spéciale à la toute nouvelle Métropole d'Aix-Marseille qui a dépassé tous ses objectifs. Bravo à nous tous !

Bernard Oliver, président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

LE RENDEZ-VOUS

OUI AU LOGEMENT SOCIAL

Les principaux dirigeants de l'Union sociale pour l'habitat étaient tout récemment à Aix-en-Provence pour développer les arguments de la campagne "Oui au logement social" lancée aux candidats à la présidentielle. Plusieurs thématiques ont été abordées qui pourront également être présentées aux postulants à la future Assemblée Nationale.

 

Le 16 février dernier, Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat, Alain Cacheux, président de la fédération des Offices publics de l'habitat et Marie-Noëlle Lienemann, présidente de la fédération des Coopératives Hlm étaient à Aix-en-Provence pour présenter la campagne "Oui au logement social" lancée dans le but d'appeler les candidats à la présidentielle à se positionner par rapport aux demandes du mouvement Hlm. Chacun des candidats sera auditionné et les enregistrements vidéos de ces auditions seront diffusés à l'ensemble des organismes. Une journée nationale "Oui au logement social" aura lieu à Paris le 14 mars, ouverte aux organismes et aux partenaires du mouvement Hlm avec deux thèmes de réflexion : les enjeux en matière d'habitat durant les cinq prochaines années, et la politique à mener pour y répondre. 

 

Joachim Soëtard, directeur de la communication de l'USH, et Philippe Oliviero, directeur de l'AR Hlm PACA & Corse (photo Michel Couartou pour l'AR Hlm PACA & Corse)


Une campagne nationale, des déclinaisons locales

A Aix, devant une assistance composée de directeurs d'organismes Hlm, de responsables de services de l'Etat, de dirigeants de la Caisse des dépôts, de directeurs de services d'intercommunalités et de journalistes locaux, les trois présidents de fédérations ont abordé trois grands thèmes du quotidien des organismes Hlm : la production nouvelle et la rénovation du parc, la réforme de la demande et des attributions, et enfin, le partenariat avec les collectivités. Plusieurs directeurs d'organismes ont témoigné dans ces tables rondes. Les thématiques de cette campagne nationale et de la journée du 14 mars pourront de toute façon être reprises avec avantage dans les régions, après la présidentielle, auprès des candidats aux législatives. (Contact Philippe Oliviero)


LES BRÈVES

Hlm, changeons notre regard !

Premier jalon de la célébration des 40 ans

de l'AR Hlm PACA & Corse, ce "Mook", réalisé en partenariat avec les Editions Autrement est diffusé dans toutes les bonnes librairies depuis

le 25 janvier dernier. Il

est également distribué par l'Association

régionale à ses adhérents et partenaires, notam-ment dans le cadre de

nos rencontres profes-

sionnelles. Cet ouvrage vise notamment à valoriser le rôle des organismes Hlm dans le développement écono-mique des territoires régionaux et la diversi-fication de leurs métiers pour s'adapter à l'évolution des besoins de la société. 

(Contact Philippe Oliviero)

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

Atelier accession : une opération PSLA et le réseau ADIL au programme

Le dernier atelier de l'année 2016 consacré à l'accession a permis de découvrir "la Résidence des  Pins" mixant 17 PSLA et 24 PLUS livrés cet été par le groupe UNCIL à Fuveau (13). Si l'opérateur est satisfait du résultat, sa première expérience en location-accession lui a permis de constater la relative complexité de ce montage mal connu des partenaires. La matinée s'est poursuivie avec l'ADIL 13 qui a résumé les grandes tendances concernant la distribution de Prêts à Taux Zéro (PTZ) en PACA avant de revenir sur l'évolution de la doctrine du réseau ADIL/ANIL dans ses conseils aux ménages candidats à l'accession. La matinée s'est conclue autour de l'actualité professionnelle régionale et nationale. (Contact Pascal Gallard)

 

 

Lancement des Assises vauclusiennes de l'habitat

L'Association régionale a participé le 20 décembre 2016 à la première séance des Assises départementales de l'habitat de Vaucluse. Organisée par le Conseil Départemental et l'Etat, cette séance partenariale a notamment permis aux trois bailleurs sociaux vauclusiens présents comme à l'Association régionale de revenir sur la complexité de l'activité de production dans ce territoire. Quelques pistes de travail autour d'une communication qualitative sur le logement social ont conclu des échanges qui se poursuivront cette année. (Contact Pascal Gallard)

 

L'ENTRETIEN

CAROLINE POZMENTIER : "LES TENSIONS SONT MOINS VIVES SUR CERTAINS SITES"

Caroline Pozmentier est adjointe au maire de Marseille, chargée de la sécurité, et présidente du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) de Marseille. Elle estime que les bailleurs sont des partenaires incontournables du dispositif et leur propose l'expertise de la Ville en matière de vidéo-surveillance.

 


(Photo Denis Dalmasso)

La session plénière du CLSPD s'est tenue il y a peu. Quelles ont été les décisions prises ? 

Avant tout, je voudrais dire que l'essentiel de ce qui est fait tient au caractère partenarial de la démarche. Au sein du CLSPD de Marseille, tous les acteurs travaillent ensemble à bâtir une réelle stratégie innovante. Le bilan des deux dernières années est largement positif et nous avons présenté la nouvelle stratégie qui devrait être approuvée dans les prochaines semaines par tous les partenaires.

Où en est-on de la médiation sociale urbaine ?

La médiation sociale est un des premiers leviers de l'intervention publique. Elle introduit du lien social et elle nous permet d'être au plus près des préoccupations des habitants. Il y a aujourd'hui plus de 70 médiateurs sur 40 quartiers de la ville. Ils sont formés pour faire remonter les infos à tout moment aux bailleurs sociaux et aux autorités locales. L'Addap 13, qui coordonne tout le dispositif, a mis en place des réunions de coordination mensuelles, et des comités de pilotage sont régulièrement programmés. Nous avons créé un intranet qui permet de transmettre l'information en temps réel. Aujourd'hui, on s'aperçoit que l'ambiance générale est plus apaisée, les tensions dans certaines cités sont moins vives, grâce à de nombreuses actions de proximité à l'initiative des médiateurs.

Quelles sont les nouvelles actions ? 

Nous mettons en place des actions spécifiques pour le traitement des épaves avec désignation d'une personne référente auprès de chacun des partenaires et une communication plus fluide au travers d'un suivi informatique. Nous sommes également prêts à proposer aux bailleurs sociaux de mettre à leur disposition notre expertise en matière de vidéo-surveillance. Nous allons lancer une étude juridique, technique et déontologique pour adapter le dispositif de la ville de Marseille aux réseaux de chaque bailleur social. Il ne s'agit pas d'imposer mais d'être prêts à accompagnier ceux qui le souhaitent.

L'AR Hlm PACA & Corse fait partie du CLSPD depuis 2012. Qu'apporte sa présence dans un tel dispositif ? 

C'est un partenaire à part entière pour nous. Nous avons le projet d'ouvrir fin 2017 / début 2018 une "Maison de la justice et du droit" dans le 15e arrondissement de Marseille. Ce sera un lieu où les habitants pourront venir chercher une écoute et des conseils gratuits. Nous aurons besoin de les sensibiliser, de disposer de relais parmi les bailleurs sociaux et je sais que nous pourrons travailler à cela avec l'Association régionale. Depuis 4 ans, auprès du CLSPD, l'AR Hlm a été un partenaire engagé avec qui nous avons pu bâtir des stratégies d'action efficaces.

 

Caroline Pozmentier, 49 ans, est titulaire d'un DEA de Droit pénal et de Sciences criminelles

Elle est avocat au Barreau de Marseille

Elue en mars 2008 à la mairie de Marseille, elle est aujourd'hui adjointe déléguée à la sécurité publique et, à ce titre, présidente du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Elle est en outre, depuis décembre 2015, vice-présidente de la Région PACA, déléguée à la sécurité et à la prévention de la délinquance


LES BRÈVES (suite)

Sécurité et prévention de la délinquance à Marseille : stratégie adoptée !

Le CLSPD plénier  du 14 décembre dernier a adopté

les priorités de la nouvelle stratégie de sécurité et de

 

 

 

 

prévention de la délin-quance. Le développement de la vidéosurveillance, l'enlèvement des véhicules en stationnement abusif, le soutien des personnels et des ménages exposés aux

 

trafics, ainsi que la média-tion sociale urbaine sont les quatre axes de parte-nariat retenus pour le logement social.

(Contact Florent Léonardi)


 

ACTU ADHÉRENTS

Grand Delta Habitat se transforme en SCIC d'Hlm

Depuis le 15 décembre dernier, Grand Delta Habitat a rejoint la Fédération nationale des sociétés coopératives d'Hlm, aboutissement d'un processus de changement de statut décidé en Assemblée Générale extraordinaire le 30 mai 2016.

 

Changement de date de l'Assemblée Générale de l'Association régionale

Attention : pour tenir compte de contraintes d'agenda, l'Assemblée Générale Ordinaire prévue mardi 20 juin est reportée au vendredi 30 juin 2017 ; toutes précisions sur le lieu et l'ordre du jour seront transmises à nos adhérents en temps utiles.

 

 

 

 

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Philippe Oliviero, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Pascal Gallard, Florent Léonardi, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Illustration de tétière : Anne-Lise Boutin / costume3pieces.com

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

FRAIS DE CHAUFFAGE : L'INDIVIDUALISATION EN QUESTION

 

Face à l'obligation légale faite aux bailleurs de mettre en place l'individualisation des frais de chauffage, le dernier Club DDSE a montré qu'il ne fallait pas se précipiter et que, tout en préservant le respect de la loi, l'attente était la meilleure stratégie.

 

La dernière réunion du Club DDSE, début décembre, était consacrée à la problématique d'individualisation des frais de chauffage, introduite par la loi pour tous les immeubles équipés d'un chauffage collectif. Cette nouvelle disposition légale se traduit par l'obligation d'installer des systèmes de mesure dans chaque logement. Des échéances sont fixées par la loi ; la première, pour les bâtiments les plus énergivores (>150 kWh/m2), intervient le 31 mars 2017, c'est-à-dire demain.

L'Association régionale avait donc convié plusieurs intervenants pour expliciter la situation face à une assistance nombreuse de techniciens de bailleurs sociaux. Charles Pertuiset, directeur délégué d'Erese (groupe HTC), a précisé le contexte réglementaire. Les échéances étant fixées par rapport aux consommations, il conseille aux bailleurs de faire dans un premier temps un état des lieux de leur patrimoine selon les moyennes de consommations.

 

Charles Pertuiset, directeur délégué d'Erese (groupe HTC), durant son exposé (Photo Michel Couartou pour l'AR Hlm PACA & Corse)

 

Il est urgent d'attendre 

Pour les bâtiments dont l'échéance tombe au 31 mars 2017, les bailleurs vont devoir lancer les travaux. Pour les échéances suivantes, 31 décembre 2017 et surtout 31 décembre 2019, il est possible que les pouvoirs publics envisagent d'autres modalités. Il serait donc urgent d'attendre, d'autant plus que les trois expériences présentées ensuite par Terres du Sud Habitat et son prestataire Océa Smart Building montrent qu'il est très difficile de mesurer efficacement l'impact "avant-après" de cette individualisation des frais de chauffage. Le président du Centre technique régional de la consommation, Patrick Eveilleau, pense quant à lui que la mesure n'est que "le résultat d'un lobbying malheureusement plus efficace des fournisseurs de matériel que celui des bailleurs". Wait and see, donc, pour conclure. (Contact Aurélien Deroche)


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 
 

3 mars

Réunion régionale 40 ans

DRH/DCOM à Aix

15 mars

Atelier GUSP Vidéo-Surveillance à Chateauneuf-le-Rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17 mars

Club Maître d'Ouvrage

aux Arcs

30 mars

Présentation publique

OIP du Var à Toulon

7 avril

réunion AR Hlm/

CHANTIERS école PACA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25 avril

CA de Losfor

27 avril

CA du Giget

12 mai

CA de l'Association régionale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici