CUS NOUVELLE GÉNÉRATION : C'EST PARTI !

  

Photo Robert Ayache pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Le séminaire régional qui s'est tenu le 22 juin à la préfecture des Bouches-du-Rhône a permis à la DREAL PACA de présenter à une centaine de participants (organismes Hlm, services de l'État, intercommunalités) la feuille de route régionale d'élaboration de la nouvelle génération de CUS (2018-2013). Rien d'extraordinaire de prime abord, n'était la présence de l'Association régionale aux côtés du Préfet de région pour coprésider cette rencontre. Celle-ci constituait en effet le point d'orgue de la démarche partenariale engagée en novembre dernier, et qui s'est notamment matérialisée par cinq rencontres entre le 29 mars et le 31 mai, largement relayées par la diffusion d'une lettre électronique dédiée. Les propositions élaborées collectivement ont été intégralement validées par le préfet de région, et proposent à l'ensemble des parties prenantes des 56 CUS régionales une lecture commune des enjeux, du calendrier régional, des modalités d'association des collectivités, et du cadre régional d'évaluation des engagements pris. Chapeau !

Bernard Oliver, président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

LE RENDEZ-VOUS

UNE "CONVENTION DES PERSONNELS" POUR PREFIGURER L'AVENIR

La "Convention des personnels" a clôturé le cycle des événements marquant le 40ème anniversaire de l'Association régionale. Plusieurs tables rondes ont mis l'accent sur l'évolution des métiers, des approches et des outils.

Troisième et dernier événement programmé pour fêter les 40 ans de l'Association régionale, la "Convention des personnels" a réuni près de 800 personnes le 23 mai dans le Palais des Congrès du Parc Chanot à Marseille. Pilotée, comme la soirée des partenaires, par le journaliste Gaby Olmeta, cette convention a cherché tout au long de la matinée à mettre en avant l'évolution et la diversité des métiers dans les organismes Hlm. 

Après une présentation en forme de journal télévisé, au travers de mini reportages vidéo, des structures d'appui installées au Saint Georges, Patrick Kamoun, historien, a brossé une fresque enlevée et fort documentée de l'histoire des Hlm en PACA (voir son interview dans la "Lettre du Saint Georges" du mois de mai). Une "rafale" de pitchs réunissant 7 salariés venus de services différents a ensuite permis de mettre en lumière les évolutions des métiers, chacun exposant les nouveaux défis auxquels il était confronté. Centrée sur la réalité du travail quotidien, cette table ronde a donné la mesure du chemin en train d'être parcouru. Nouvelles approches de métiers traditionnels, outils nouveaux, notamment informatiques, qui bouleversent les pratiques anciennes, regards différents sur les objectifs et les habitants, interventions de plus en plus fréquentes des bailleurs dans l'espace urbain, autant de situations qui obligent à appréhender différemment tous les métiers du logement social.

 

 

Un lacher de baillons et une grande parade pour clôturer la "Convention des personnels" du 40e anniversaire (photos T. Honnorat pour l'AR Hlm PACA & Corse)

Cinq grands défis que le mouvement Hlm devra relever

Une deuxième table ronde a abordé les services nouveaux que proposent les organismes Hlm et, en conséquence, les partenariats qu'ils doivent désormais nouer avec des structures extérieures, que ce soit pour répondre plus spécifiquement à des publics divers, pour développer les services aux habitants ou déployer des processus de médiation sociale urbaine. En conclusion, cinq directeurs d'organismes sont venus exposer ce qui constituait pour eux le défi à relever : loger les actifs, favoriser le parcours résidentiel des ménages, développer la diversité des produits proposés, refonder totalement la communication et l'image des Hlm, et enfin, savoir gérer en permanence le changement. 

Un concours de clips vidéo avait également été lancé par l'AR Hlm PACA & Corse auprès des équipes de travail. Tout au long de la matinée, plusieurs clips sélectionnés par un jury ont été présentés à l'assistance, avant une remise des prix solennelle à la fin de la matinée, qui n'avait rien à envier à celle du Festival de Cannes. Un grand final ludique a clôturé la manifestation avant que tout le monde ne s'égaye dans l'agora où un immense buffet a permis à tout un chacun d'échanger, de se retrouver ou de faire immortaliser le moment en posant pour le photographe officiel des 40 ans. (Contact Pascal Gallard)


LES BRÈVES

Palmarès régional de l'habitat : 2e édition

A l'occasion du séminaire régional sur les CUS, organisé le 22 juin en Préfecture, Stéphane Bouillon, Préfet de Région,

a lancé officiellement le

 

 

 

deuxième Palmarès régional de l'habitat.

Ouverte à toute opération

qui comporte des

logements sociaux,

cette édition est portée

par l'Etat, la Région,

l'EPF PACA, la Caisse des

Dépôts et l'Association régionale. Elle se conclura par une remise de prix en fin d'année. Les candidatures doivent être déposées au plus tard le 1er septembre prochain.(Contact Pascal

Gallard)

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

CUS : la feuille de route régionale se précise

Plus de 30 participants se sont retrouvés en DREAL PACA le 31 mai pour un dernier rendez-vous partenarial autour de l'élaboration des CUS. Comme à chaque rencontre, les bailleurs sociaux constituaient une bonne part de l'effectif à côté des services de l'État ou des intercommunalités. Mené dans le cadre d'un partenariat DREAL PACA / AR Hlm PACA & Corse, ce véritable marathon, lancé le 29 mars, s'est déroulé en 5 étapes : lancement de la démarche, 3 réunions thématiques (réhabilitation, production, gestion sociale) et synthèse. Quatre numéros du bulletin InfoCUS PACA les ont accompagnées pour aboutir à une feuille de route régionale, cadre commun à toutes les CUS de notre région. Si les discussions ont été parfois très techniques, le résultat présenté le 31 mai a recueilli l'approbation des bailleurs participants et de leurs partenaires. Au bout du compte, les conditions des engagements des bailleurs sociaux ont été précisément définies et seul un des six engagements optionnels a été retenu. La question du calendrier, notamment de l'association des partenaires avant la fin de l'année, a été validée après consultation du ministère.

Le 22 juin dernier, le Préfet de Région a officiellement présenté, lors d'un séminaire régional, la feuille de route qui donnera le top départ de la rédaction des CUS en PACA. (Contact Pascal Gallard)

 

Dématérialisation des aides à la pierre, lancement de l'expérimentation régionale

Le 9 juin, cinq maîtres d'ouvrage et quatre territoires de gestion participaient au CVRH d'Aix-les-Milles à une formation animée par le CEREMA sur les nouvelles fonctions de l'outil SPLS portant sur la demande d'agrément d'une opération et le paiement des aides à la pierre correspondant. Il s'agissait de créer les conditions d'une expérimentation de ces nouvelles étapes. En 2017, les expérimentateurs engagés dans cette démarche testeront l'outil sur un échantillon de quelques opérations. (Contact Pascal Gallard)

 

 

L'ENTRETIEN

DOMINIQUE TRISSON-RIBES : "NOUS MANQUONS D'OPÉRATEURS SOCIAUX "

Dominique Trisson-Ribes est responsable du pôle habitat, de l'observatoire et de la rénovation urbaine de la DDT de Vaucluse. Très satisfaite du travail partenarial qui a été mené sur les conventions d'abattement TFPB, elle souhaite que se mette en place une véritable vision commune, notamment sur la programmation de logements neufs.   


(Photo Gilles Roubaud pour l'AR Hlm PACA & Corse)

Un travail particuler a été mené en Vaucluse pour ce qui concerne l'abattement sur la TFPB. Comment cela s'est-il déroulé ? 

Je pense que le pilotage de l'Etat a impulsé quelque chose de très positif. Nous ne savions pas trop, au début, comment aborder la question, et puis nous nous sommes appuyés sur tous les acteurs concernés et nous avons programmé des réunions plénières tous les mois depuis octobre 2015. Etaient présents l'AR Hlm PACA & Corse, l'USH, les bailleurs sociaux, bien sûr, mais aussi les services fiscaux, les techniciens des collectivités et l'État (DDT et Préfecture). Tout le monde a réellement cherché à trouver des solutions communes efficaces et qui satisfassent chacun. Un vrai partenariat est né. 

Les conventions ont été signées ? 

Au 31 mars 2017, toutes les conventions du département, soit 27, étaient signées. C'est une belle réussite collective. Non seulement nous avons prouvé que c'était possible, mais, au-delà de ça, ce sont les habitants qui vont voir très vite les effets sur leur quotidien, puisque chaque territoire a mis au point un plan d'actions. Au début du mois de juillet, nous organiserons en Préfecture une grande séance avec les élus pour faire le bilan de 2016 et lancer les plans d'actions futurs.

Le département de Vaucluse a participé il y a peu à une "rencontre régionale des acteurs de l'habitat", une manifestation portée par l'AR Hlm PACA & Corse. Qu'avez-vous retiré de cette réunion ? 

Le Vaucluse est le premier département de la région à s'être doté d'un Plan départemental de l'habitat (PDH) approuvé en 2016. Cela nous a permis de pouvoir construire avec le Conseil départemental, co-pilote, une vision plus claire des besoins à l'échelle des bassins d'habitat. Il faut savoir qu'à peine 60 % du territoire sont couverts par des PLH. La rencontre des acteurs de l'habitat a permis de mettre en lumière le fait que nous manquons cruellement d'opérateurs sur le département. Les bailleurs historiques qui sont sur le Vaucluse n'interviennent pas suffisamment sur tout le territoire et nous avons des besoins qui ne sont pas satisfaits. Le marché immobilier donne des signes de reprise et nous devons aussi nous interroger sur la typologie des logements offerts aux ménages. Comment utilise-t-on au mieux le foncier ? Comment travailler sur la densité ? La maison individuelle, très prisée sur le département, n'est peut-être pas la réponse la plus appropriée à la problématique du logement à prix abordable. 

Les communes vous suivent sur ces stratégies ? 

C'est difficile, mais la pédagogie porte ses fruits. Nous devons faire un travail sur l'image du logement social. Pour un maire, le mot Hlm est quasiment interdit aujourd'hui face à des populations de plus en plus récalcitrantes. Il est très important que nous arrivions à en changer l'image.

L'Association régionale pourrait-elle être à nouveau un partenaire ? 

Bien sûr. Nous avons une relation de confiance très constructive avec l'AR Hlm. Le travail en commun sur l'abattement de TFPB a permis une grande écoute de part et d'autre, et j'espère qu'une même approche pourra se mettre en place sur d'autres réflexions communes que nous devrons mener. Le partenariat est essentiel également pour nos opérations de renouvellement urbain.

 

 

 

 

BIO

Dominique Trisson-Ribes est licenciée en droit et titulaire d'un master en urbanisme et aménagement durable

Au ministère de l'Ecologie depuis 35 ans, elle a occupé plusieurs postes dans différents départements, notamment le Rhône, les Bouches-du-Rhône, la Côte d'Or et le Vaucluse.

Elle a assumé plusieurs missions en urbanisme et planification, avant d'occuper le poste de responsable des acquisitions foncières à la DREAL Bourgogne

Depuis fin 2011, elle est en poste à la DDT de Vaucluse


LES BRÈVES (suite)

La convention cadre d'abattement de la TFPB de Marseille Provence signée... par les bailleurs

Sous le pilotage de l'AR Hlm PACA & Corse, les 20 bailleurs sociaux concernés ont

(enfin !) tous  signé la

 

 

 

 

 

convention cadre sur l'abattement de TFPB dans

les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) de Marseille Provence. Au final,

près de 6,9 millions d'euros d'abattement devraient contribuer à la mise en 

 

oeuvre de 101 programmes d'actions pour un montant total de dépenses de 9,3 millions d'euros en faveur de l'amélioration du fonctionnement des quartiers.

(Contact Florent Léonardi)


 

ACTU ADHÉRENTS

Fusion-absorption chez Unicil

Le 8 mars dernier les conseils de surveillance et d'administration des sociétés Phocéenne d'habitations, Domicil et SNHM ont validé les modalités d'une fusion entre elles. Cette fusion devrait être effective dans le courant du mois de juin et prendre effet rétroactivement au 1er janvier 2017. La société absorbante serait dénommée Unicil. 

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Philippe Oliviero, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Pascal Gallard, Florent Léonardi, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Illustration de tétière : Anne-Lise Boutin / costume3pieces.com

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

ACCOMPAGNER LES HABITANTS

 

Le dernier Club DDSE s'est attaché à décrire les actions menées par l'Association régionale avec ses deux partenaires historiques, la Région et l'ADEME, pour donner aux bailleurs des outils efficaces d'accompagnement des habitants. 

La réunion du Club DDSE du 1er juin à Châteauneuf-le-Rouge était centrée sur la thématique de l'accompagnement des habitants. Deux exemples phares des actions menées par l'Association régionale ont été présentés, l'édition du "Guide de navigation pour l'accompagnement des habitants lors de réhabilitations énergétiques", et le travail réalisé depuis 3 ans par Kheira Miloud avec HAPI (l'Habitat pédagogique itinérant). 

En introduction des présentations, la Région a exposé la nouvelle politique régionale de l'habitat dédiée au logement social et sa volonté d'être présente aux côtés des bailleurs sociaux dans les outils d'accompagnement des habitants. En effet, c'est une condition importante au soutien financier que la Région octroie aux programmes de réhabilitation énergétique du parc social. L'ADEME, 3ème partenaire de ces actions, a ensuite exposé aux participants les modalités d'accession au financement du "Fonds Chaleur", démontrant ainsi la cohérence globale dans la politique régionale d'aides aux bailleurs sociaux. 

 

Les habitants devant le container HAPI (Photo DR)

 

Près de 30 000 visiteurs pour HAPI

Olivier Giovannangelli et Laure Pisay, de la "Maison Energie Habitat Climat" du Pays d'Aix, respectivement responsable et chargée de projets, ont ensuite expliqué la démarche qu'ils ont suivie pour la rédaction du "Guide", mission que leur avait confiée les co-éditeurs, l'AR Hlm PACA & Corse, la Région et l'ADEME. Basé sur l'expérience de terrain, ils ont bâti ce guide surtout dans le but de donner une méthode plutôt que d'être exhaustif, de capitaliser leur expérience pour structurer le socle d'une démarche. Enfin, Kheira Miloud a dressé le bilan des trois premières années d'existence de HAPI, le container itinérant, financé par EDF Collectivités Solidarités Méditerranée, qui présente les "éco-gestes" efficaces. HAPI a enregistré 30 000 visites en 50 étapes dans 23 communes de la région dans des programmes gérés par 23 bailleurs sociaux différents, et a permis de modifier en profondeur les comportements. Un nouveau plan de financement pour les deux ans à venir vient d'être bouclé avec EDF, l'ADEME, la Région et l'Association régionale. 

(Contact Aurélien Deroche)

 

 

 

 

 


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 
 

28 juin 

Réunion AR Hlm/Enedis

à Aix

30 juin

AG de l'Association régionale

10 juillet

CRHH PACA à Marseille

Réunion E+C- à Marseille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 septembre

Bureau de l'Association régionale

26 au 28 septembre

Congrès Hlm à Strasbourg

27 octobre

Club Maîtrise d'Ouvrage aux Arcs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28 novembre

CA du Giget

14 décembre

CA de Losfor

15 décembre

CA de l'Association régionale

 

 

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici