SACHONS GARDER LA CONFIANCE

Photo Robert Ayache pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Avant la tenue du Congrès de l'USH en octobre à Marseille, je voudrais marquer une pause en me retournant avec vous sur l'année 2017. L'Assemblée Générale de l'Association régionale du 26 juin dernier, m'a donné l'occasion de faire cet exercice. Cette année charnière a vu notre secteur évoluer de façon soudaine. Pendant le 1er semestre, nous étions forts de notre production record de 2016 (plus de 12 000 agréments), en capacité de poursuivre cet effort, nous fêtions les 40 ans de l'Association régionale en réunissant plus de

1 000 salariés au Parc Chanot et en éditant un "Mook" pour exposer le dynamisme du mouvement Hlm régional. Le second semestre a douché cet enthousiasme : le logement social remis en question, les organismes sommés de se regrouper, la loi de finances qui ampute nos ressources, une production qui, en conséquence, marque le pas. Nous sommes toujours aujourd'hui dans les question-nements ouverts en cette fin 2017. Nous devons rester confiants dans nos capacités à leur trouver des solutions adaptées, innovantes et péren-nes. L'Association régionale s'y emploie chaque jour.

 

 

Bernard Oliver, président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

LE RENDEZ-VOUS

  

JOURNEE PARTENARIALE AVEC LA CAF DES BOUCHES-DU-RHONE ET LA MSA PROVENCE AZUR

 

Le premier grand rendez-vous de travail entre la CAF des Bouches-du-Rhône, la MSA Provence Azur et les bailleurs sociaux des Bouches-du-Rhône s'est déroulé le 27 juin. 

 

Mercredi 27 juin, dans les salons du Village Club du Soleil de la Belle de Mai à Marseille, l'Association régionale, la CAF des Bouches-du-Rhône et la MSA Provence Azur (Mutualité Sociale Agricole) ont animé une réunion partenariale (voir l'interview d'Aline Rouillon, sous-directeur de la relation de service centralisée de la CAF des Bouches-du-Rhône dans la lettre du Saint-Georges n°61). Aboutissement de travaux engagés par la CAF et l'Association régionale depuis 2013 avec les sept plus gros bailleurs sociaux du département pour traiter les dysfonctionnements dans le traitement de dossiers de locataires en impayé, la journée visait une meilleure connaissance des partenaires réunis. Dans la matinée, quatre ateliers thématiques étaient proposés en parallèle d'un stand de présentation de la MSA, conclus l'après-midi par une table ronde autour du thème : "Comment renforcer notre coopération dans le déploiement des réformes logement ?" à laquelle participaient Aline Rouillon, déjà citée, Marion Laroutis, sous-directrice de la MSA Provence Azur et Pascal Gallard, directeur de l'AR Hlm PACA & Corse.

 

Les participants réunis au Village Club du Soleil.

 

Une meilleure connaissance de l'autre

Co-animés par des binômes CAF 13 et bailleurs sociaux, les ateliers portaient sur l'accès au droit APL (13 Habitat), la gestion des impayés (Erilia), l'offre de service "grands comptes" de la CAF 13 (13 Habitat, Pays d'Aix Habitat Métropole) et enfin, l'échange de données informatisées (Grand Delta Habitat). De l'avis des participants, de tels échanges permettent de mieux comprendre au quotidien le travail et les préoccupations de l'autre, et au final de travailler de façon plus efficace. Une "première" à conforter dans un contexte de réformes importantes touchant l'aide à la personne comme le mode du logement social.

(Contact Anne Chemier)


LES BREVES

Rencontre avec l'EPF PACA autour de la programmation 2018

41 cessions foncières directes, soit 2050 logements, c'est la pro-grammation de l'activité entre l'EPF PACA et les bailleurs sociaux pour 2018. Si 10 opérations sont déjà engagées, 31 représentant 1 330 logements restent 

encore à concrétiser. Comment atteindre cette ambition dans les meilleures conditions ? Telle était la question au coeur des échanges

entre l'équipe dirigeante de l'EPF PACA et les représentants des bailleurs sociaux le

11 juillet dernier à Aix. Une conclusion s'est imposée : encore plus 

de vigilance sur les aléas de toutes natures qui frappent les projets des bailleurs sociaux, lorsque l'EPF est impliqué. Un défi de plus à relever dans un contexte où les imprévus ne manquent pas. 

(Contact Pascal Gallard)  

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

Un forum Régional "Logement d'abord" à Marseille sur le site "Coco Velten"

Sous l'impulsion de la Délégation Interministérielle pour l'Hébergement et l'Accès au Logement (DIHAL), la DRJSCS PACA a organisé le 15 juin un Forum régional sur le logement d'abord. Les invités étaient accueillis à Marseille sur le site "Coco Velten" où une expérimentation "zéro sans-abri" sur 3 ans se prépare dans les locaux vacants mis à disposition par l'Etat. 150 participants avaient fait le déplacement (services de l'Etat, collectivités locales, associations, bailleurs sociaux...) pour découvrir les actions projetées par Sophia-Antipolis et Nice-Côte d'Azur dans leur réponse à l'appel à manifestation d'intérêt national pour la mise en oeuvre accélérée du "logement d'abord". Cathy Herbert, Directrice Générale de Côte d'Azur habitat a rappelé les engagements de son organisme pour l'accueil des ménages défavorisés en soulignant que le logement d'abord facilite un accompagnement "agile" des personnes. (Contact Anne Chemier)

Vers un partenariat renforcé entre le Mouvement Hlm régional et les trois métropoles de la région

Forte du soutien des bailleurs sociaux présents sur les territoires des métropoles, l'AR Hlm a rencontré mi-juin les équipes techniques de Nice Côte d'Azur et d'Aix Marseille Provence. Au menu de ces échanges, l'écriture de conventions de partenariat autour de leurs grands enjeux communs. Il s'agit de mobiliser le savoir-faire partenarial de l'Association régionale et l'expertise des opérateurs de logement social en faveur de chaque projet métropolitain. Une démarche similaire est à l'ordre du jour avec la dernière-née des métropoles régionales, Toulon Provence Méditerranée. (Contact Pascal Gallard)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ENTRETIEN

JEAN-PHILIPPE BERLEMONT : "LE LOGEMENT D'ABORD NE REUSSIRA PAS SANS LES BAILLEURS SOCIAUX"

 

Jean-Philippe Berlemont est depuis mars 2018 Directeur Régional et Départemental de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS) de PACA. Son service et la DREAL pilotent le déploiement de la politique du "logement d'abord" avec un dispositif qui sera présenté lors du prochain CRHH.


(Photo Michel Couartou)

 

 

 

Vous êtes en charge avec la DREAL du programme "logement d'abord" dans la région. De quoi s'agit-il exactement ?

C'est un concept qui vient d'autres pays, qui le pratiquent depuis plusieurs années. Il s'agit de considérer qu'il faut donner en priorité un logement aux personnes sans abri et que l'accompagnement social, l'accès aux soins, l'insertion professionnelle s'organiseront autour de la personne stabilisée dans son logement. Il s'agit d'un recentrage sur les besoins du public. Les Etats-Unis, avec "Housing First" ont été les premiers dans les années 90, à expérimenter cette approche. En France, nous avons lancé des politiques publiques en ce sens depuis quelques années et les opérateurs ont su innover également. La nouveauté c'est que l'Etat veut systématiser la démarche, la rationaliser, la prioriser. Une évolution majeure, véritable ambition sociale.

On imagine bien que les bailleurs sociaux doivent prendre leur part dans ce dispositif. Mais concrètement, qu'est-ce que vous attendez d'eux ?

Nous ne réussirons pas sans les bailleurs sociaux. Tous les partenaires doivent être mobilisés. Les collectivités également. Au-delà des objectifs de production de PLAI, nous avons à progresser dans les attributions de logements sociaux à des publics hébergés. Elles n'étaient que 500 en 2017, nous avons un objectif de 670 en 2018, soit environ 2,7% des attributions. L'articulation étroite des bailleurs sociaux avec les SIAO, service intégré d'accueil et d'orientation, constitue une des clés de la réussite, comme la mobilisation des contingents réservataires ou l'exploitation des outils informatisés (SYPLO). 

Le "logement d'abord" ne se déploie qu'à travers le parc public ?

Absolument pas. Nous travaillons aussi avec le parc privé, grâce à l'intermédiation locative avec plusieurs opérateurs. Nous voulons proposer 680 logements supplémentaires en intermédiation locative en 2018 et notre objectif porte sur 2 450 créations en 5 ans. Nous développons également le logement adapté avec les pensions de famille.

Aujourd'hui, 1 080 places sont disponibles, nous voulons en créer 800 de plus. Dans la région, l'Etat consacre 100 millions d'euros à l'hébergement et l'insertion des personnes sans logement, signe d'un engagement social assumé.

Vous vous êtes rapproché de l'Association régionale. Avec quel objectif ?

L'Association régionale nous aide à mieux articuler notre action avec les bailleurs sociaux, à la présenter aux collectivités,

notamment au sein des CIL auxquelles elle participe. Elle va nous aider à mieux structurer nos messages et à les transmettre au monde Hlm. Nous pourrions aller vers un document cadre "une charte" pour fixer un certain nombre de bonnes pratiques, organiser la transmission d'informations, élaborer le cadre de mesures opérationnelles à mettre en oeuvre en commun.

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Philippe Berlemont est Directeur Régional et Départemental de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale en PACA depuis mars 2018

Il a été DRDJSCS de Bourgogne - Franche Comté entre 2015 et 2018

et DRDJSCS d'Auvergne de 2012 à 2015

Il était auparavant Directeur Départemental de la Cohésion Sociale des Pyrénées Atlantiques, entre 2010 et 2012


LES BRÈVES (suite)

Un atelier Ressources Humaines sur le télétravail

Organisée le 19 juin, la dernière séance de l'atelier Ressources Humaines proposée par Losfor portait notamment sur le télé-travail. Autonomie du "télétravailleur", fiabilité 

 

 

 

 

de sa liaison informatique, maintien d'une relation avec l'équipe de travail, accord collectif ou avenant au contrat de travail sont quelques-unes des nom-breuses questions au coeur des ateliers consa-crés au sujet le matin. 

 

L'après-midi a porté sur l'actualité des RH pour les ESH, la réforme de la formation et la mobilisation des salariés pour le prochain Congrès Hlm de Marseille (Contact Pascal Gallard)


 

ACTU ADHERENTS

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Pascal Gallard, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Florent Léonardi, Anne Chemier, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Illustration de tétière : CO2 Communication

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

BON BILAN POUR 2017, MAIS DOIT ENCORE MIEUX FAIRE !

Les études de la DREAL présentées lors du dernier CRHH font apparaître un bilan 2017 plutôt bon en terme de production et de répartition des logements. Mais l'identification des besoins à l'horizon de 12 ans montre qu'il faudrait encore passer une étape supplémentaire pour être en capacité de les satisfaire. 

 

Le dernier Comité Régional pour l'Habitat et l'Hébergement (CRHH) s'est réuni le 9 juillet. Outre la signature d'une convention sur les attributions entre l'Etat et Action Logement et une étude de la Dreal sur l'enjeu énergétique dans les copropriétés, un bilan régional des politiques d'hébergement et d'habitat a été présenté, et surtout une évaluation régionale des besoins en logement en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Pour ce qui est du bilan, quelques chiffres sont à retenir. La production 2017 est toujours exceptionnelle, à plus de 10 000 logement sociaux agréés, mais la tension sur la demande (le nombre de demandes pour une attribution) reste élévée à 6,83 contre 4 en moyenne nationale (8,77 en Ile de France ; 10,33 dans les Alpes-Maritimes et 2,86 dans les Hautes-Alpes). Les prélèvements et majorations SRU ont atteint 15 millions d'euros en 2017 (11,3 millions pour les délégataires des aides à la pierre et 3,7 millions pour l'EPF). Sur 27 EPCI concernés, seules 8 CIL ont été créées en 2017.

 

Répartition des logements autorisés en 2017 (source DREAL PACA) 

 

Des besoins largement supérieurs aux capacités actuelles de production

En regard de ces chiffres, l'évaluation régionale des besoins en logement qu'a menée la DREAL PACA montre bien que l'effort de production doit être maintenu et même renforcé. En recensant les ménages sans logement propre, ceux qui ont un logement de mauvaise qualité, ou inadapté (financièrement ou physiquement), qu'ils soient  dans le parc social ou dans le parc privé, l'étude identifie près de 190 000 besoins (près de 20 000 avec les propriétaires occupants). Si on y ajoute les besoins liés à l'évolution démographique de la population (migrations, fécondité, mais aussi décohabitation) et ceux liés à l'évolution du parc, l'étude chiffre le besoin selon 4 scénarios : hypothèse moyenne ou haute et résorption des besoins sur 7 ou 12 ans. En hypothèse moyenne, il faudrait construire 27 000 logements par an sur 12 ans (dont 12 300 logements sociaux) et 35 000 logements par an sur 7 ans (dont près de 20 000 logements sociaux). En hypothèse haute, les chiffres seraient de 30 000 logements sur 12 ans (13 000 logements sociaux) et 38 000 sur 7 ans (près de

21 000 logements sociaux). 

Pour mettre ses données à la portée de tous les acteurs, un outil d'interface, baptisé Otelo, sera mis en place dès cet automne et déployé auprès des EPCI. Une actualisation des sources de données est prévue tous les deux ans.

(Contact Pascal Gallard)


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 
 

13 août au 20 août

Fermeture de l'Association régionale

14 septembre

Réunion régionale FSI/

10 000 logements Hlm accompagnés

 

 

 

 

25 septembre

Bureau de l'Association régionale

28 septembre

Rencontre Préfète Déléguée pour l'Egalité

des Chances

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 au 11 octobre

Congrès de l'USH

à Marseille

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici