TRISTESSE

Photo Robert Ayache pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Nous étions fiers du succès du Congrès Hlm qui a débattu, entre autres, de la revitalisation des centres-villes, et nous voilà tout à coup profondément meurtris par ce qui est arrivé rue d'Aubagne à Marseille. L'Association régionale et les organismes présents sur la ville se sont tout de suite mobilisés pour proposer aux pouvoirs publics des logements dans le parc Hlm de façon à accueillir le plus rapidement possible les personnes qui ont dû être évacuées, de la rue d'Aubagne ou d'ailleurs dans le centre-ville. Les pouvoirs publics savent aussi que nous sommes à leur disposition pour envisager les opérations "acquisition-amélioration" qui peuvent s'avérer nécessaires. Le mouvement Hlm possède une véritable expertise dans ce domaine et ne demande qu'à s'engager pour le mieux-être de nos concitoyens. Forte de sa mission d'interface et de catalyseur de partenariats que l'Union sociale pour l'habitat va lui confirmer (voir ci-contre), l'Association régionale prendra sa part de ces interventions en direction de tous les ménages qui ont dû quitter leurs logements. Mais pour l'heure, je pense à ceux qui ne sont plus et à leurs familles, et  je leur présente mes plus sincères condoléances.

Bernard Oliver, président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

LE RENDEZ-VOUS

L’ASSOCIATION REGIONALE BÂTIT SA FEUILLE DE ROUTE POUR 2019-2021

 

Réunis en séminaire le 8 novembre, les membres du Conseil d’administration de l’Association régionale ont mis l’accent sur trois axes stratégiques forts : le renforcement des partenariats, l’animation et le développement d’actions collectives et la diffusion des pratiques innovantes du mouvement Hlm. Ces axes définiront le mandat que le mouvement Hlm confie tous les trois ans aux Associations régionales.

 

Le Conseil d’administration de l’Association régionale s’est réuni en séminaire le 8 novembre dernier pour dessiner ce que devra être son action sur la période 2019-2021. Ce projet devra alimenter les négociations menées au niveau national entre chaque association régionale et le mouvement Hlm pour animer « l’action régionale ». En préalable, les participants ont brossé le paysage dans lequel va s’inscrire cette action : des mouvements obligatoires dans les OPH et les Sem suite à la loi Elan, les conventions d’utilité sociale à signer en 2019, les élections municipales en 2020 et un élément propre à l’AR Hlm PACA & Corse, le renouvellement du Conseil en 2020.

L'environnement actuel dans lequel l'Association régionale inscrit ses missions comporte plusieurs éléments positifs, comme la réussite indéniable du Congrès à Marseille, une dynamique de production toujours forte en 2018, l'émergence des programmes du NPNRU à Avignon, Miramas ou Aix, et une actualité professionnelle qui témoigne d'un réel dynamisme (sur la réforme

de la demande et des attributions, le logement d'abord, la sécurité, la RSE

ou le développement durable). Quelques inquiétudes se font jour, parallèlement,

qui concernent la production en 2019 et 2020, le désengagement de la Région Sud sur le logement, ou la montée en régime difficile des intercommunalités sur les dossiers habitat.

Difficile à mener dans un contexte de changements annoncés, l'exercice prospectif a abouti à proposer trois grands axes stratégiques de travail, le renforcement des partenariats avec les territoires et les intercommunalités, l'animation d'actions collective et  la diffusion des pratiques innovantes dans le mouvement Hlm.

 

Intercommunalité, intelligence collective et innovation

L'enjeu du premier axe, le partenariat avec les territoires, est bien de réussir le transfert d'expertise vers les intercommunalités pour bâtir un partenariat fort et efficace tout en organisant une représentation structurée du mouvement Hlm auprès des 30 EPCI exerçant la compétence habitat dans nos deux régions. Pour cela, l'Association régionale a identifié plusieurs projets à mettre en place, le Panorama des territoires, dont les premières représentations ont été montrées sur le Congrès 2018, la poursuite des rencontres du Réseau régional des acteurs de l'habitat, le suivi d'un partenariat permanent avec les trois métropoles structurantes de la région, Aix-Marseille-Provence, Toulon-Méditerranée et Nice-Côte d'Azur, et l'animation d'un réseau de représentants dans chaque territoire.

Le deuxième axe, celui du développement de l'intelligence collective et des partenariats, nécessite d'alimenter des actions à l'échelle régionale. L'AR Hlm PACA & Corse s'est déjà engagée dans une quarantaine de partenariats qu'il s'agira de faire vivre et développer avec les acteurs institutionnels, professionnels ou associatifs. 

Enfin, la diffusion des pratiques innovantes s'appuiera sur une nouvelle logique à mettre en place pour les Ateliers de l'Association régionale ou pour les Clubs de réflexion qu'elle anime. Avec un soutien fort apporté au financement de l'innovation (FSI), cette diffusion permettra de maintenir la cohésion régionale du mouvement autour d'actions valorisantes.

L'Assemblée des territoires de la FNAR du 13 novembre a échangé sur les orientations de tous les territoires et un bureau s'est tenu le 22 novembre. D'ores et déjà, deux autres rendez-vous sont inscrits à l'agenda : une rencontre avec les Fédérations nationales le 5 décembre, avant le bouclage, en fin d'année, des discussions entre la FNAR et le Comité exécutif de l'USH. (Contact Pascal Gallard)


LES BREVES

Plan d'Aou à l'honneur

Malgré une météo peu amène, une quarantaine de visiteurs venus parti-ciper au Congrès Hlm avaient répondu lundi

8 octobre à l'invitation conjointe de Marseille Rénovation Urbaine de la FNAR et

de l'Association 

régionale pour découvrir

le site du Plan d'Aou au nord de Marseille dont le réaménagement urbain aborde ses dernières étapes. Après un itiné-raire commenté par Nicolas Binet depuis le centre-ville, le groupe

a visité le chantier du 

Monticole, une média-thèque qui ouvrira ses portes en 2019. Merci à Erilia et à Logirem d'avoir accueilli et guidé ces visiteurs que la balade a convaincus !

(Contact P. Gallard)  

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

NPNRU de la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) : on restructure !

La Métropole Aix-Marseille-Provence vient d'engager une réflexion sur la "restructuration typologique" des logements. A travers une diversification de la typologie de l'offre, elle vise la mixité sociale dans le renouvellement urbain métropolitain. Aux côtés des organismes Hlm, l'Association régionale apporte sa contribution à cette réflexion, au titre du partenariat avec AMP. Au delà de l'intention, la faisabilité et les modalités opérationnelles restent à définir. (Contact Florent Léonardi)

 

Lancement de la banque des territoires

Présentée comme plus proche du terrain, la "Banque des territoires", créée par la Caisse des Dépôts, a été inaugurée dans la région Sud le 18 octobre dernier. Dans le cadre de son "plan logement", elle vient de lancer le "prêt de haut de bilan bonifié Action Logement" (PHB 2.0) qui a permis, selon la direction de la Caisse, "d'améliorer le financement de 10 700 intentions d'agrément de logement pour 2018". L'opération sera reconduite en 2019 et 2020. (Contact Pascal Gallard)

 

Poursuite des engagements de la Charte de 2014

Le Comité régional de l'habitat et de l'hébergement (CRHH) qui s'est réuni le 12 octobre a présenté le plan "Logement d'abord" et la lutte contre le sans-abrisme pour la période 2018-2022. Il a entériné les avancées en matière de foncier depuis la signature de la Charte de 2014 et la poursuite des engagements partenariaux. Le redéploiement des crédits et des objectifs pour le logement locatif social et pour l'Anah ont été exposés aux participants. Le CRHH a décidé parallèlement de créer une commission spécialisée "Parc privé". (Contact Pascal Gallard)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ENTRETIEN

PHILIPPE DEVEAU : "FACE A LA CONJONCTURE, POURQUOI PAS UN MORATOIRE SUR LES NORMES ?

 

Le Président de la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics des Bouches-du-Rhône se félicite des bonnes relations avec les organismes Hlm, mais reste inquiet pour les années à venir face à la baisse annoncée des capacités financières des bailleurs. Il plaide pour un assouplissement des normes, notamment thermiques, dans le neuf.

 

(Photo FBTP 13)

 

 

 

La sécurité sur les chantiers est un partenariat de longue date que vous menez avec les bailleurs sociaux. Quel bilan en tirez-vous ?

Le dispositif mis en place, que nous avons appelé "Ras le Vol", a été dupliqué dans de nombreux autres départements en France. Dans les Bouches-du-Rhône, il a été étendu à tous les maîtres d'ouvrage. C'est une victoire collective que nous avons pu mener grâce au concours de l'AR Hlm PACA & Corse. Aujourd'hui, dans la continuité, la fédération voudrait instaurer un lot "sécurité", qu'on appellerait  "Lot 0" dans les appels d'offres.

En qualité de président actuel de l'Observatoire Immobilier de Provence (OIP), quelle réflexion vous inspire la conjoncture du moment ?

Les entreprises du BTP sont "montées au créneau" pour affirmer leur solidarité avec le monde Hlm quand le gouvernement a instauré la RLS. J'ai entendu que l'auto-financement des bailleurs pourrait diminuer de 30 à 50 %. Je crains l'effet boule de neige. Les chiffres de l'OIP mettent déjà en évidence un vrai souci : les achats en Vefa ont baissé de 30 %. Cela fragilise considérablement les programmes privés. Déjà, certains promoteurs ont du mal à lancer les opérations qui étaient prévues fin 2019.

Quelles solutions pour éviter cette baisse d'activité qui s'annonce ?

Je milite depuis longtemps pour des économies structurelles sur les coûts de construction. En dix ans, à cause de normes de plus en plus contraignantes (accessibilité, acoustique, thermique...), les prix d'un T3 moyen ont augmenté de 20 000 à 30 000 €. C'est là-dessus qu'il faut travailler. Il semble que la réglementation accessibilité évolue dans le bon sens, mais il faut faire plus. Pourquoi pas un moratoire sur les normes thermiques des logements neufs ? En parallèle, on pourrait les renforcer sur l'ancien, qui en a bien besoin, mais ne pas surajouter des normes sur le neuf.

Cela pourrait faire partie de pistes nouvelles de partenariat avec les bailleurs sociaux ?

Nous pourrions effectivement militer ensemble pour cela, mais ce sont des dispositions que le gouvernement doit prendre. Avec les bailleurs du département, nous avons mis en place des petits-déjeuners de rencontres avec les entreprises du BTP. Cela nous permet une meilleure connaissance les uns des autres. Erilia est venu nous rencontrer. Certains organismes labellisent les entreprises sur leurs performances, leur qualité de travail. C'est une bonne chose. Nous venons de signer une convention avec Grand Delta Habitat. Tous les organismes sont les bienvenus.

Philippe Deveau, 56 ans, a démarré sa carrière dans le bâtiment en 1985 chez Spie Batignolles.

Il intègre la société Médiane à Aix-en-Provence en juillet 2002. Il en devient PDG en avril 2009.

De 2009 à 2012, il est président du GEIQ BTP 13

Il est élu président de la Fédération du BTP des Bouches-du-Rhône le 25 juin 2015


LES BRÈVES (suite)

L'OIP varois se réunit

Traditionnelle présentation publique aux partenaires varois de l'immobilier mardi 2 octobre au théâtre Liberté de Toulon. Introduite par Martial 

Aubry qui assure la présidence de ce club professionnel, la rencontre a donné la parole a deux témoins de premier plan : David Barjon, directeur départemental des 

 

territoires et de la mer et Roland Gori, psychana-lyste. Les données conjoncturelles avaient été livrées aux invités avant ces interventions. (Contact Pascal Gallard)


 

ACTU ADHERENTS

Un nouveau directeur pour Gambetta Paca

Sylvain Michel a succédé à Richard Molinié à la direction de la Coopérative Gambetta Paca. Nous lui souhaitons la bienvenue et un succès dans ses nouvelles fonctions !

 

 

 

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Pascal Gallard, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Florent Léonardi, Anne Chemier, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Illustration de tétière : CO2 Communication

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

QUATRE ATELIERS POUR UN PLH METROPOLITAIN

 

La métropole Aix-Marseille-Provence poursuit l'élaboration de son Programme local de l'habitat 2020-2025 à approuver fin 2019.

 

Comme de nombreux partenaires, dans le cadre de l'élaboration du PLH de la métropole Aix-Marseille-Provence, l'Association régionale a participé aux travaux de quatre ateliers consacrés à la production de logement social, aux réponses à apporter aux publics fragiles, à l'accession sociale et à l'action foncière. Des points communs ont traversé les échanges de ces quatre groupes partenariaux.

Qu'il s'agisse d'accession à la propriété ou de logement locatif social, l'enjeu d'une mobilisation du parc existant a été souligné pour maîtriser l'étalement urbain, répondre à des besoins de retour vers le centre et faire face à une certaine rareté foncière. La question de la production de logements à des prix abordables a également été posée. En accession sociale, la formule du bail réel solidaire (BRS) a retenu l'attention, de même qu'un régime d'aide fusionnant les outils des EPCI préexistants. En locatif social, c'est la maîtrise des prix de vente en VEFA dans certains territoires ou un effort soutenu en faveur du PLA-I qui pourraient être -parmi d'autres- des réponses à creuser. L'exploitation des nouvelles pistes ouvertes par la loi Elan pour diversifier la production a également été évoquée.

 

L'importance de l'accompagnement des maires

Colocation, cohabitation intergénérationnelle, habitat inclusif, logements intermédiaires, mais aussi outils d'aménagement... toutes ces formules sont à mobiliser comme les initiatives innovantes inscrites dans le plan "Logement d'abord". Une dernière piste de partenariat a été au centre des débats, celle de la place des communes. Les participants ont insisté sur l'importance d'un accompagnement des maires et de leurs équipes. En matière foncière comme pour l'attribution de logements sociaux, la mise à disposition d'un outillage pédagogique et technique est indispensable pour rassurer les élus locaux et concrétiser des actions dans la durée.

(Contact Pascal Gallard)


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 
 

27 novembre

Réunion bailleurs sociaux rue d'Aubagne

29 novembre

CA du GIGET

4 décembre

Atelier Ressources Humaines

 

 

 

 

5 décembre

Réunion "Valeurs de la République & Laïcité/

Prévention de la Radicalisation

6 décembre

Club Maîtrise d'Ouvrage

(reporté au 8 février)

14 décembre

CA de LOSFOR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 décembre

CA de l'Association régionale

21 décembre

Réunion régionale d'information sur la concertation locative

(reportée en 2019)

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici