BROUILLARD DE PRINTEMPS

 

Photo Robert Ayache pour l'AR Hlm PACA & Corse

 

Voilà qu'en ce mois de mai, la brume est descendue sur le mouvement Hlm. Les détails de la mise en place des accords pris après la conclusion de la "revoyure" ne sont toujours pas précisés et les décrets d'application pour les CUS ne sont pas publiés alors que nous devons rendre notre copie avant le 1er juillet. Nous ne savons plus trop où en sont les bilans à mi-parcours des contrats de ville et nous avons encore moins d'informa-tions sur le montage du NPNRU. L'Etat a annoncé une refonte des compé-tences des intercommu-nalités et une réforme de son administration locale pour lesquelles nul ne nous a encore dit mot. Sur quelles bases allons-nous pouvoir capter les fonds européens

en 2020 ? Dans tous ces domaines, essentiels pour notre secteur, le flou n'est même plus de mise, c'est l'invisible qui domine. Et pendant ce temps, le rythme de la production de logements sociaux en 2019 ne faiblit pas. Il se situerait à ce jour dans la moyenne des dernières années. Les organismes Hlm ont pris l'habitude de réaliser des exploits, mais les pouvoirs publics pour-raient quand même leur faciliter un peu la tâche. Bernard Oliver, Président de l’AR Hlm PACA & Corse

 

 

 

LE RENDEZ-VOUS

LE PLAI ADAPTE MONTE EN PUISSANCE DANS LA REGION

 

Un séminaire régional sur le dispositif de PLAI adapté, initié par la Dreal et l'Association régionale, a permis de sensibiliser un grand nombre de bailleurs sociaux et d'opérateurs associatifs. Il s'agissait de poser les bases qui permettront de développer significativement cette production. Les organismes Hlm peuvent y prendre une grande part, soutenus par plusieurs formes de financements spécifiques.

Organisé par la Dreal Paca et l'Association régionale, en collaboration avec la DRDJSCS PACA, un séminaire sur le PLAI adapté s'est tenu le 5 avril dernier à Aix-en-Provence, en présence d'un grand nombre de participants et une forte représentation de bailleurs sociaux. Il s'agissait, à partir de bonnes pratiques identifiées et de retours d'expériences qualificatifs, de réfléchir collectivement aux conditions de déploiement de ce dispositif dans la région. Les échanges ont été riches et augurent d'un prolongement à venir. L'objectif sur l'ensemble de la France est ambitieux : produire 4000 PLAI adaptés par an dès 2020, soit 10% des PLAI. Sur la région, 170 logements de ce type ont été programmés entre 2013 et 2017 et 143 pour la seule année 2018, avec une implication en progression des organismes Hlm. L'objectif régional 2019 a été fixé à 269 logements. Le Cerema a présenté un guide pratique qui identifie dix conditions de réussite et Soliha Provence, qui a réalisé 75% de la production régionale de PLAI adaptés entre 2013 et 2017, a détaillé sa démarche : le choix de logements en aquisition-amélioration dans le diffus avec optimisation de leur qualité énergétique. L'association déplore tout de même des délais d'instruction très longs, un besoin de préfinancement important, et un manque de visibilité des financements à un an, des difficultés auxquelles le nouveau document-cadre établi par le gouvernement répond positivement.

 

 

Poursuivre les échanges au travers d'un document régional d'orientations

La Métropole Nice-Côte d'Azur, qui a demandé à être un territoire accélérateur du Plan Logement d'Abord a mis l'accent sur l'acquisition-amélioration. Elle explique que ce choix d'intervention a plusieurs avantages : outre qu'elle maintient dans les lieux des familles précaires, elle participe à la requalification du patrimoine et à la qualité de vie dans le centre-ville. De son côté, la Métropole Aix-Marseille Provence envisage, dans son projet de PLH, un soutien au PLAI complémentaire aux aides de l'Etat. L'Unafo s'est réjouie du fait  que la moitié de ses adhérents soient impliquée dans des projets de PLAI adaptés et la DDCS a mis l'accent sur le développement de plateformes territoriales d'accompagnement du Logement d'Abord pour développer davantage le dispositif (notamment sur le Pays d'Aix et la Cavem - Communauté d'Agglomération Var Estérel Méditerranée). En conclusion, la Dreal et la DRDJCS ont insisté sur le "véritable changement de culture" qu'implique le Logement d'Abord et  ont mis en avant les opportunités de partenariat entre maîtres d'ouvrage et acteurs de l'accompagnement social qui permettraient une meilleure implication des bailleurs sociaux dans la production de ces PLAI adaptés. Il a été décidé de poursuivre les échanges à travers un document régional d'orientations, rédigé par la mission Ouvrir la Ville, dans le cadre d'un groupe de travail élargi. (Contact Anne Chemier)

 


LES BREVES

Lionel Primault, nouveau directeur de la FNAR en visite au Saint-Georges

Dans le cadre de sa prise

de fonction toute récente, Lionel Primault, Directeur

de notre Fédération depuis début mars a choisi

Marseille comme une des premières étapes de sont tour de France des associations régionales. Lundi 6 mai, le successeur 

de François Salzgeber a découvert -et apprécié- le panorama sur Marseille qu'offraient nos bureaux après le violent coup de mistral du week-end. Accueilli par Bernard Oliver,

il a animé depuis Marseille

la traditionnelle réunion hebdomadaire du réseau FNAR avant de participer à notre réunion d'équipe.

Une occasion de découvrir 

l'actualité régionale, l'orga-nisation de l'équipe et de faire connaissance avec chacune et chacun. Avant de rejoindre Paris, il nous proposait sa définition du rôle de la FNAR : ni une administration des Associations Régionales ni leur prestataire de service mais plutôt un lieu d'émula-tion positive et de partage d'expériences (Contact Pascal Gallard)

 

 

 

 

 

 

 

 
   

ACTU RÉGIONALE

 

Agence Régionale de Santé/AR Hlm PACA & Corse : un partenariat en ligne de mire

Le 2 mai dernier, à l'issue d'une séance de travail, l'Association régionale et l'Agence Régionale de Santé ont identifié deux dimensions communes pour la prise en compte du vieillissement et du handicap : des aides à la production de logements pour des nouvelles façons de faire vivre et le développement d'une offre de service à l'accompagnement. L'organisation d'une journée professionnelle commune et la rédaction d'un guide du financement sont les axes de travail retenus pour ce nouveau partenariat opérationnel. (Contact Florent Léonardi)

 

 

Une nouvelle direction à la Région Sud pour piloter les Contrats Régionaux d'Equilibre Territorial (CRET)

La Direction de la "Transition Energétique et des Territoires", née de la fusion entre deux directions (Habitat et Aménagement) a pour mission de piloter les 29 CRET signés entre les EPCI et la Région. La première génération de CRET arrivée à son terme fin 2018, est en cours de reconduction. Le volet Habitat des CRET défini au regard des besoins spécifiques de chaque territoire, doit impérativement respecter un critère de performance énergétique BBC Rénovation ou RT 2020 +20% Cette période de renouvellement des CRET peut être l'occasion de réaffirmer certaines priorités territoriales, telles que la programmation de nouveaux logements sociaux, la réhabilitation thermique du parc existant ou la requalification urbaine dans le cadre des PRIR et OPAH RU. (Contact Pascal Gallard)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ENTRETIEN

JEAN-LUC FOLLIOT : "LOSFOR, DES RACINES... ET DES AILES QUI VONT SE DEPLOYER NOUVELLEMENT"

 

Jean-Luc Folliot est directeur de Losfor, association basée au Saint Georges qui aide, depuis 50 ans, les orga-nismes Hlm à bénéficier de salariés formés, accompa-gnés et motivés. A l'heure du départ en retraite, il aborde la transformation de l'asso-ciation en société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) "projet porteur d'avenir"dit-il.  


(Photo Michel Couartou pour l'AR Hlm PACA & Corse)

 

 

 

Losfor, va se transformer en SCIC en juin. Avant de parler de cette étape, pouvez-vous nous dire d'où vient cette structure ?

Losfor, comme"logement social formation", est une association créée en 1972 par des bailleurs sociaux de Marseille. C'est, la première structure inter-organismes de la région, avant même l'AR Hlm PACA & Corse. Les bailleurs ont souhaité s'organiser pour mutualiser leurs moyens. Cet esprit collectif est dans notre ADN. 

Il existe des associations de ce type dans d'autres régions ?

Non, pas dans les ressources humaines. C'est une spécificité de la région. Nos administrateurs étant clients, nous avons développé des services adaptés à leurs besoins. Nous avons diversifié nos prestations, de la formation au coaching, en passant par le recrutement et de plus en plus par l'accompagnement humain et managérial des changements qui, on le voit bien, se multiplient. 

Quelles ont été vos relations avec l'Association régionale ?

Un partenariat fort. Nous sommes une sorte de cheville ouvrière opérationnelle sur laquelle peut s'appuyer l'Association régionale pour prendre soin d'un des piliers vivants du logement social : ses salariés. Des DRH réunis chaque semestre depuis 25 ans, des enquêtes sur les effectifs, des actions de valorisation des métiers, des cofinancements obtenus, des projets européens pilotés... autant de preuves de cette synergie qui a dynamisé l'image de l'Association régionale, la richesse humaine de ses adhérents et la pérennité de Losfor.  

Pourquoi se transformer en SCIC aujourd'hui ?

Pour deux raisons. D'abord, rechercher pour nous-mêmes l'innovation que nous accompagnons chez nos clients. En allant plus loin dans l'intelligence collective que repré-sente une gouvernance diversifiée, asso-ciant nos salariés, des clients, des presta-taires, des partenaires et autres personnes motivées. Ensuite, parce que la restructuration du logement social nous incite à investir d'autres secteurs comme l'économie sociale et solidaire, sensibles à cette forme coopérative, en cohérence avec nos racines.  

Qui peut faire partie de la coopérative ?

Toutes personnes morales ou physiques intéressées. A ce jour, 44 coopérateurs annoncés, et d'autres à venir, notre capital étant variable. Le 28 juin, l'assemblée générale de Losfor décidera de sa transforma-tion. Aussitôt l'assemblée constitutive de la SCIC élira un conseil coopératif de

20 membres, en 5 collèges, qui choisiront une personne morale pour assurer la présidence et nommeront un comité directeur.  

Qui assurera la direction ?

Dans l'esprit innovant et collectif visé, une équipe collégiale de 3 personnes. Faisant valoir mes droits à la retraite, après 38 ans au service de cette belle aventure, je suis ravi de voir ainsi les ailes de Losfor continuer à se déployer, autrement... 

 

 

Jean-Luc Folliot est diplômé de l'Ecole supérieure de commerce de Poitiers, option "gestion du personnel"

Il intègre d'abord un organisme de formation à Paris, 

Puis, arrivé à Marseille en 1980, il fait du recrutement pour une société d'intérim, Iris

Et il devient, en 1981, le responsable de l'association Losfor.


LES BRÈVES (suite)

Fourrière de Marseille :

282 euros !

Le 20 mai dernier, la Ville de Marseille a réuni, avec l'appui de l'Association régionale, les bailleurs sociaux pour un point sur la nouvelle procé-dure d'enlèvement des véhicules en stationnement abusif sur leur propriété

privée. Dès le 1er juin en effet, ce service désormais délégué à un prestataire privé, leur sera facturé. Au-delà de questions sur les raisons du choix ainsi retenu, des inquiétudes ont été exprimées sur un impact financier au regard des volumes concernés et le


 

risque d'effet contraire à

la recherche d'efficacité poursuivie... Les modalités pratiques restent à préciser et un premier bilan en septembre devrait permettre d'ajuster la procédure...

(Contact Florent Léonardi)

 

 

 

 

 

 


 

ACTU ADHERENTS


 

 

 

 

Qui fait quoi ?

La Lettre du Saint Georges est réalisée par Michel Couartou, rédacteur-en-chef, sous la responsabilité de Pascal Gallard, directeur de l’Association régionale, avec le concours de Florent Léonardi, Anne Chemier, Aurélien Deroche et Danièle Amet.

Illustration de tétière : CO2 Communication

Secrétariat de rédaction et diffusion : Danièle Amet.

Directeur de la publication : Bernard Oliver, président de l’Association régionale.

Les précédents numéros de la Lettre du Saint Georges peuvent être demandés au secrétariat de l'Association régionale.

Réalisation Midiaminuit
 

LE DOSSIER

PALMARES REGIONAL DE L'HABITAT : TRES GRAND CRU POUR LE MILLESIME 2019

Le jury a désigné début mai le Grand Prix et les huit lauréats de l'édition 2019 du Palmarès Régional de l'Habitat, une initiative soutenue notamment par l'Association régionale et la Dreal PACA depuis 2015. Beaucoup plus de candidats cette année, des programmes marqués par une grande mixité résidentielle et fonctionnelle et une innovation constante, aussi bien technique que sociale. Le Grand Prix a été décerné à l'îlot Baudin à Toulon (Erilia et HA architectes)

 

Le jury de l'édition 2019 du Palmarès Régional de l'Habitat s'est réuni le 3 mai pour sélectionner les lauréats de cette année parmi plus de vingt projets présentés. Animé par la Dreal Paca et l'Association régionale depuis 2015 avec le partenariat de l'EPF PACA, de la Banque des Territoires et d'Action Logement en 2019, ce Palmarès monte en puissance pour sa troisième édition avec une production de plus en plus innovante et de qualité, que ce soit sur le plan technique ou social. Outre les partenaires, le jury rassemblait des représentants institutionnels, des professionnels et des associations. Piloté par la Dreal (Brigitte Vautrin, adjointe de l'unité production de logements et foncier et Nathalie Olsen, chargée de mission logement social), le Palmarès se distingue cette année par la taille, d'une grande diversité des projets en lice et par une mixité quasi générale, aussi bien résidentielle que fonctionnelle. Autre nouveauté d'importance : plusieurs candidatures étaient portées directement par leurs architectes.

 

Plusieurs réalisations pour des publics spécifiques

Le Grand Prix a été décerné à la réhabilitation de l'îlot Baudin à Toulon par Erilia (HA architectes). C'est la plus grande opération réalisée en centre ancien dans le cadre d'une convention Anru, un ilot complet composé de 27 immeubles pour y réaliser 106 logements étudiants, 42 logements locatifs sociaux (PLUS, PLAI, PLUS CD), une crèche, des commerces et la création d'une place publique centrale en coeur d'îlot.

Huit autres programmes se partagent le palmarès, caractérisés par la plupart par la diversité de leur programme. Les logements sociaux sont accompagnés de bureaux, de foyers, de logements étudiants ou de logements libres (Vefa). Parmi les candidatures, plusieurs réalisations concernaient des publics spécifiques, la résidence "Sainte Catherine" à Nice, pour les femmes victimes de violence (Maison Familiale de Provence), la résidence "Villa Brea" à Nice également, pour les personnes atteintes de handicaps psychiques (Maison Familiale de Provence - lauréat), la résidence "Villa Marie" à Lançon, un foyer pour personnes âgées (SFHE) ou "Les Prythanes II" à Aix-en-Provence, pour un public sortant de la rue (Soliha Provence et HAS - lauréat).

Ces caractéristiques confirment que notre Palmarès Régional de l'Habitat a désormais acquis une vraie renommée, attestée par le nombre et la provenance des dossiers, et que son renouveau s'inscrit à présent dans la durée. Il se révèle être aujourd'hui une vitrine incontournable de la dynamique et de l'innovation des programmes régionaux de logement social. (Contact Pascal Gallard)

 

Les lauréats de l'édition 2019 : Ilot Baudin à Toulon (Grand Prix du Jury - Erilia et HA architectes), Résidence Villa Brea à Nice (La Maison Familiale de Provence), les Prythanes II à Aix-en-Provence (Soliha Provence et HAS), Espeli à Six-Fours-les-Plages (Logirem), l'Art du Temps à Aix-en-Provence (Famille et Provence), les Phalènes à Menton (Logis Familial), Résidence Eden à Marseille (Habitat Marseille Provence), Villa Mercadier à Vitrolles (Logis Méditerranée) et le Carré Vert à Entraigues-sur-la-Sorgue (Poste Habitat Provence et Atelier Hors Champ)


LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 
 
 

6 juin

Journée Logement des Jeunes

7 juin

Réunion OPS GIP SNE

cartographie de l'occupation sociale

 

20 au 21 juin

Formation Valeurs de la République et Laïcité

24 juin

Réunion bailleurs sociaux/Métropole Aix Marseille Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25 juin

Atelier Accession

28 juin

AG de Losfor

AG du Giget

1er juillet

AG de l'Association régionale

 

 

 

 

 

 

 

 

AR Hlm PACA & Corse - Le Saint Georges

97 avenue de la Corse 13007 Marseille

Tél. : 04 91 13 73 26

Mail : bienvenue@arhlmpacacorse.com

Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici
Pour vous désinscrire, cliquez ici