Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici

N°33 - novembre 2017

 SENSIBILISER LES HABITANTS POUR AMELIORER LA COLLECTE SELECTIVE

Citeo, nouvelle entreprise issue de la fusion d'Eco-Emballages et d'Eco-folio, propose aux bailleurs sociaux des actions communes de sensibilisation au tri sélectif. Outre la mise à disposition gracieuse d'outils méthodologiques, Citeo peut aussi être partenaire d'actions spécifiques.


Dès 1997, Eco-Emballages avait signé un partenariat avec l'Union sociale pour l'habitat dans le but d'améliorer les conditions de la collecte sélective dans les programmes de logement social. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les relations avec l'AR Hlm PACA & Corse sont restées très étroites depuis cette date. Aujourd'hui, Citeo (né de la fusion récente d'Eco-Emballages avec Eco-folio) participe dans la région, en partenariat avec les bailleurs sociaux, à plusieurs opérations de sensibilisation des habitants. "Dans l'habitat collectif, en zone urbaine, les gens trient beaucoup moins leurs déchets qu'ils peuvent le faire dans les bourgs où l'habitat est plus individualisé", explique Thomas Spanjaard, responsable d'opérations chez Citeo. "A travers le locatif social, nous pouvons toucher beaucoup de gens et en même temps créer une émulation. Le rôle du bailleur social est essentiel pour permettre la prise de conscience des habitants".

 

Citeo met à disposition de l'organisme Hlm une large panoplie d'outils qu'il peut s'approprier facilement (téléchargeables gratuitement sur le site trionsplus.fr). Il s'agit bien sûr de modules de communication dédiés, clés en mains, de méthodologie pour sensibiliser les locataires, mais aussi de modules de formation pour les gardiens, d'outils de diagnostic sur la problématique déchets ou d'outils d'aide à la conception et à la décision pour la réalisation de programmes neufs de logements. Pour Julie Fourès, responsable communication de Citeo, "il s'agit de permettre aux bailleurs de se mobiliser efficacement sur la question du tri. Il y a une attente de la population et nous nous mettons à la disposition de l'organisme pour lui permettre d'y répondre. Le but est tout simplement d'améliorer le cadre de vie dans les cités."

A Sorgues (84), Citeo a accompagné une opération de sensibilisation menée par l'intercommunalité après l'installation de conteneurs semi-enterrés (Photo Citeo)

 

Des opérations au cas par cas avec les bailleurs sociaux

Avec l'OPH des Bouches-du-Rhône, 13 Habitat, Citeo est intervenu dans la réalisation d'une édition spéciale du journal des locataires qui présentait les dispositifs de tri dont ils pouvaient se servir et les arguments pour les motiver à trier au quotidien. Une sensibilisation de l'ensemble des personnels administratifs de 13 Habitat a été menée en parallèle, de façon à ce que tout le personnel puisse porter le message du tri.

A Sorgues (84), avec Mistral Habitat, Citeo a accompagné la mise en place de rencontres avec les Ambassadeurs du tri de la communauté de communes des pays de Rhône et de l'Ouvèze de façon à ce que les changements apportés dans les dispositifs de collecte par l'intercommunalité soient appuyés et confortés par les actions du bailleur. Les bacs de tri situés à l'intérieur de chaque immeuble ont été supprimés et dix conteneurs semi-enterrés ont été mis en place à l'extérieur pour permettre aux habitants de retrouver au même endroit l'ensemble des bacs de tri. Un "guide du tri" et un sac de pré-collecte ont été distribués à plus de 200 foyers.

A Istres, avec Erilia, Thomas Spanjaard a participé à l'action menée au travers du conteneur HAPI, l'Habitat pédagogique itinérant (voir l'article en page 2).

 

   

 Thomas Spanjaard: "HAPI a été une expérience très positive "

Le stand Citeo installé tout à côté de l'habitat pédagogique itinérant accueilli par le bailleur Erilia (Photo Citeo)

 

A Istres, en partenariat avec l'ESH Erilia, Citeo a monté un stand en parallèle à l'action menée par HAPI, l'habitat pédagogique itinérant qui s'installe depuis plus de deux ans dans les quartiers d'habitat social pour porter aux locataires le message des "éco-gestes" (voir à ce sujet la Lettre DDSE de juillet 2017). Thomas Spanjaard, responsable d'opérations de Citeo, qui a tenu lui-même ce stand explique que "l'opération a été très appréciée par les personnes qui sont venues nous voir et qui ont tout de suite compris le sens global "éco-citoyen" de notre présence couplée, action sur la consommation d'énergie et tri des emballages." Très souvent, c'est une mauvaise information qui bloque le développement du tri par les habitants. "Etre présent sur place permet d'expliquer et de montrer le devenir des emballages triés. On déroule le processus qui offre une seconde vie aux plastiques à travers la laine polaire, on raconte la méthode de fabrication de nouvelles bouteilles en verre à partir des morceaux de verre collectés." Cette rencontre directe, pédagogique, donne ainsi à l'habitant la possibilité d'initier ou de renforcer un geste de tri, souvent inexistant ou partiellement fait.

 

Un effort important de la collectivité

"A Istres, l'intercommunalité a fait beaucoup d'efforts pour mettre en place un vrai dispositif de tri des déchets ménagers. Sur le quartier où nous étions avec HAPI, il y a eu des actions menées entre 2016 et mi-2017 qui ont notamment permis l'installation de colonnes de tri aériennes", note Thomas Spanjaard. Il précise que cet effort de la collectivité a été remarqué par "un grand nombre de gens venus sur le stand". Et la sensibilisation menée permet alors de fixer des gestes de tri qui se pérennisent dans les habitudes."Pour nous, cela a été une expérience très positive que nous renouvellerons dès que possible".

 Christine Leuthy-Molina : "Une démarche gagnant/gagnant"

Christine Leuthy-Molina est directrice régionale de Citeo (photo Citeo) 


Que représentent pour vous ces actions de partenariat avec les bailleurs sociaux ?

Nos interlocuteurs habituels sont d'un côté les entreprises, qui ont une obligation de tri, et de l'autre les collectivités, qui mettent en place les dispositifs de tri. Mais l'habitant est un acteur important, central. Nous devons le sensibiliser.

Une part importante de la population ne réside pas dans les quartiers Hlm...

Bien sûr, mais nos études ont montré que plus l'habitat est urbain et plus il est collectif et moins le geste de tri est pratiqué. C'est dans ces zones d'habitat dense que nous devons concentrer nos efforts et les quartiers d'habitat social en sont. Les bailleurs sont d'ailleurs de plus en plus mobilisés par cette question du tri des déchets ménagers. Penser un vrai dispositif de collecte, c'est aussi repenser l'espace, lui redonner du sens, c'est travailler sur la propreté et donc sur le bien vivre ensemble.

Vous avez des objectifs fixés ?

Des objectifs généraux, oui. Aujourd'hui en France, on trie 68 % des emballages et 55 % des papiers. Nous voulons atteindre respectivement 75 % et 60 % d'ici 2022. Tous les acteurs doivent être mobilisés pour cela. L'effort des collectivités est aussi essentiel. A Montpellier, nous avons réussi à mettre en place une convention directe entre la métropole et un bailleur social important. Il faut aller dans ce sens.

Comment voyez-vous l'évolution des partenariats avec le monde Hlm ?

Nous devons diffuser le plus possible l'information sur les bonnes pratiques, mettre en lumière ce qui marche. Tout le monde peut y gagner. Dans une cité Hlm, en installant des colonnes de tri à l'extérieur, mais pas trop loin, on assume le geste de tri, on le rend possible 24h/24, on aménage l'espace et on libère pour les locataires des locaux en pied d'immeuble souvent très malodorants. La démarche doit être gagnant/gagnant.

 

 

AR Hlm PACA & Corse
04 91 13 73 26
bienvenue @arhlm pacacorse.com
  La lettre DDSE est réalisée par l'AR Hlm PACA & Corse, dans le cadre d'une convention partenariale avec l'État, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Ademe.   arhlmpacacorse.com
regionpaca.fr
ademe.fr
paca.pref.gouv.fr
Copyright 2010 © AR Hlm PACA & Corse Le Saint-Georges 97, avenue de la Corse 13007 Marseille Directeur de la publication : Philippe OLIVIERO, Directeur, AR Hlm PACA & Corse
Rédacteurs : Michel COUARTOU, Aurélien DEROCHE Design : Agence bik&book
Pour vous désinscrire, cliquez ici