Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici

N°35 - décembre 2018

 Le développement durable à l'honneur sur l'Agora de l'Association régionale

Parmi les débats et les rencontres que l'AR Hlm PACA & Corse a organisés pendant le Congrès Hlm début octobre sur son Agora, plusieurs expérimentations pilotes ont été présentées : la construction bois, l'autoconsommation collective d'énergie renouvelable ou la réalisation d'un éco-hameau.

 

Dans l'auditorium de l'Agora des acteurs de l'habitat, le stand que l'Association régionale a animé pendant les trois jours du 79ème Congrès de l'Union sociale pour l'habitat à Marseille, plusieurs témoignages, débats, rencontres et échanges ont eu lieu. Parmi eux, certains traitaient de problématiques en lien direct avec le développement durable et la stratégie énergétique (DDSE) le thème de cette Lettre thématique depuis plusieurs années. Il s'agissait de porter à la connaissance des participants des expériences menées dans le Sud de la France (Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur) qui pouvaient servir de référence et être reproduites par d'autres bailleurs. La première est la construction bois, qui se développe dans le collectif neuf et qui offre plusieurs avantages intéressants pour les bailleurs sociaux. La deuxième est l'autoconsommation collective d'énergie, qu'un bailleur social cévenol a mis en place sur un de ses programmes avec le concours d'EDF. La troisième est l'expérience d'un éco-hameau (103 logements sur 8 bâtiments) construit dans le Var par Immobilière Méditerranée, qui répond à plusieurs enjeux : environnemental, sociétal et économique, de confort et de santé pour les habitants, partenarial et de management de projet. Nous vous les présentons ici. 

 

La construction bois, rapide, esthétique et environnementale


  

Quelques exemples de bâtiments réalisés en ossature bois : un foyer d'hébergement en R + 2 à Manosque (à gauche) et l'opération des Docks Libres à Marseille, des bureaux Ywood (Nexity) en R + 6. (Photos Fibois)

 

 

Pour Claire Harmand, chargée de mission Fibois PACA, l'association qui réunit l'ensemble des acteurs de la filière forêt-bois de la région Sud, intégrer le bois dans un projet de construction, "c'est faire le choix d'un matériau d'avenir". Plutôt développé dans la maison individuelle BBC ou Bepos, avec 50 % de parts de marché, le bois est peu répandu dans la région dans la construction de collectif neuf. "Esthétiquement, le bois n'est pas un matériau traditionnel dans la région et les gens ne sont pas prêts à voir des bâtiments en bois". Qu'à cela ne tienne, l'ossature bois peut être habillée de panneaux ou d'enduits qui la cachent et Claire Harmand note que "les bailleurs sociaux s'intéressent de plus en plus à cette solution de construction". Les délais de réalisation sont bien plus courts que pour la construction béton (quelquefois jusqu'à être divisés par deux), le bois est obligatoirement un matériau bio-sourcé qui réduit l'impact carbone, deux enjeux actuels auxquels sont confrontés les maîtres d'ouvrage, et il est plus performant en matière d'isolation puisque, à épaisseur de mur égale, ses performances sont meilleures. "Si on ajoute l'étanchéité à l'air, qui est une préoccupation de plus en plus présente pour les bailleurs, que les charpentiers pratiquent depuis bien longtemps, et l'aspect esthétique, plus accueillant et psychologiquement protecteur pour les habitants, le bois devrait devenir le matériau préféré des bailleurs sociaux, traditionnellement à la pointe de l'innovation". Plus prosaïquement, le délai de construction pourrait bien être, en lui-même, un argument de poids pour les bailleurs. Contact : c.harmand@fibois-paca.fr

 

L'auto-consommation pour développer les EnR

Le programme "Le soleil de Rochebelle" par le bailleur Logis Cévenols qui développe avec EDF un dispositif d'autoconsommation collective d'énergie (DR) 

 

Frédéric Laulan, directeur du développement territorial Gard-Lozère-Vaucluse d'EDF Commerce, est formel : "un programme d'autoconsommation collective d'énergie tel que celui-là, ça n'existe pas. En tout cas, pas à cette dimension, quasi industrielle". Le programme que l'OPH Logis Cévenols a monté à Rochebelle dans le Gard avec EDF prévoit de générer 100 kW pour 100 logements avec 100 % de l'énergie produite consommée. En clair, il s'agit d'équiper les toitures de capteurs photovoltaïques pour produire une électricité qui sera consommée sur place par les ménages de la résidence. Le surplus éventuellement produit est racheté par l'opérateur pour le réinjecter dans le réseau. 

Le bailleur s'est engagé à garantir aux locataires une économie de 100 euros par an sur leur facture énergétique. "Le tout sera mis en service en avril 2019, explique Frédéric Laulan. Le programme a pu voir le jour grâce au soutien de la région Occitanie qui avait lancé un appel à projets et qui subventionne à hauteur de 40 %. Sans cette subvention, le modèle économique n'est pas équilibré"

 

Un dispositif adapté aux attentes des bailleurs

C'est toute la question : comment trouver l'équilibre économique ? Frédéric Laulan évoque plusieurs pistes. La première serait que l'Etat accepte de baisser le "tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité" (Turpe), une taxe destinée à payer les frais d'acheminement qu'Enedis doit assumer. Une deuxième piste consiste à convaincre les collectivités de soutenir massivement ce type de dispositif, très vertueux sur le plan environnemental. Une autre encore serait que l'Etat mette en place des mécanismes d'incitation comme il le fait déjà pour les installations individuelles. 

Aujourd'hui, seule une petite dizaine de projets d'autoconsommation collective sont en gestation sur l'ensemble de la France, et pas uniquement avec des bailleurs sociaux. "Mais le dispositif correspond bien aux attentes des bailleurs : économies d'énergie, charges locatives moindres, et impact environnemental fort." Contact : frederic.laulan@edf.fr 

Développement durable et mixité à Ramatuelle

L'éco-hameau "Combes Jauffret" construit à Ramatuelle (83) par Immobilière Méditerranée (groupe 3f) et UrbanCoop (photo DR)

 

Comme souvent pour les opérations exemplaires, celle de Ramatuelle a été initiée par une volonté politique forte. En partenariat avec l'EPF, la ville souhaitait construire un programme remarquable en termes de développement durable et a lancé un appel à projets qui a été remporté par une équipe de deux opérateurs, Immobilière Méditerranée (groupe 3f) et Urban Coop. Pour Elodie Luchini, directrice du développement et de la maîtrise d'ouvrage d'Immobilière Méditerranée, il s'agissait "d'aller encore plus loin dans notre démarche environnementale, puisque toutes nos opérations sont déjà certifiées RT 2012 - 20 %. L'approche environnementale est une sorte de philosophie d'action pour nous".

Effectivement, l'éco-hameau "Combes Jauffret" teste de nombreuses solutions nouvelles qui seront "autant de retours d'expériences pour anticiper la RT 2020" précise Elodie Luchini. 

 

Energie, social et économie

Le programme, qui a obtenu la certification BDM Or, comprend 40 logements locatifs sociaux, 33 logements en accession sociale PSLA et 30 logements en accession maîtrisée. La performance énergétique (RT 2012 - 30 %) se double d'une réflexion sur le développement durable, avec, outre la mixité, un travail sur les espaces publics, des locaux communs (laverie, salle de réunion, hôtel à insectes), un jardin partagé, un gardiennage en permanence et une sensibilisation pendant deux ans aux éco-gestes. Le chantier a été mené en corps d'état séparés, avec une attention particulière à la préservation des tortues Hermann présentes sur le site, des économies d'eau, et une gestion fine des déchets.

"Nous avons voulu prouver que c'était possible, déclare Elodie Luchini, et qui plus est à Ramatuelle. Ce programme répond à toute la palette des besoins des ménages". Il prouve également que la Vefa n'est pas une fatalité. "C'est une coproduction avec un promoteur privé qui a accepté nos règles de passation des marchés". Contact : elodie.luchini@groupe3f.fr

 

 

AR Hlm PACA & Corse
04 91 13 73 26
bienvenue @arhlm pacacorse.com
  La lettre DDSE est réalisée par l'AR Hlm PACA & Corse, dans le cadre d'une convention partenariale avec l'État, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Ademe.   arhlmpacacorse.com
regionpaca.fr
ademe.fr
paca.pref.gouv.fr
Copyright 2010 © AR Hlm PACA & Corse Le Saint-Georges 97, avenue de la Corse 13007 Marseille Directeur de la publication : Philippe OLIVIERO, Directeur, AR Hlm PACA & Corse
Rédacteurs : Michel COUARTOU, Aurélien DEROCHE Design : Agence bik&book
Pour vous désinscrire, cliquez ici